La Trans'Bleausarde

Avon, FR

Grande randonnée de 52,10 km - 2 jours de marche

   16°c - Partiellement nuageux

Départ

Transilien Ligne R arrêt "Fontainebleau-Avon"
Fontainebleau Avon77210Avon

Comment y aller ?
Depuis votre positionModifier

Difficulté

Marcheur expérimenté|D+ 842 mD- 858 mAlt. max 139 mVoir le dénivelé

Accessibilité

Cette randonnée n'est pas recommandé pour les personnes en fauteuil roulant ou mal-marchantes

Types de terrain

  • Joli village
  • Forêt
  • Plaine
  • Sentier escarpé/rocailleux
  • Sentier normal
  • Sentier bétonné
  • Sentier sableux
  • Vallée / Vallon

Vous verrez

  • Point de vue
  • Forêt
  • Falaise
  • Étang
  • Animaux sauvages
  • Animaux de la ferme
  • Monument historique
  • Château
  • Oeuvre d'art
  • Église / Cathédrale
  • Boutique
  • Bar / Restaurant
  • Glacier (boutique)
  • Mémorial
  • Champs
  • Hameau

Facilité(s)

  • Toilettes
  • Tables de pique-nique

La Trans’Bleausarde... Si vous lisez ces quelques lignes, vous avez déjà entamé la première partie du voyage. Vous êtes en train d’envisager vous lancer dans cette microaventure au nom intriguant mais évocateur : la Trans’Bleausarde. C’est bien d’une traversée de la forêt de Fontainebleau qu’il s’agit. Et quelle traversée !

De ce terrain de jeu unique, beaucoup ne connaissent que le nom. Parmi eux, beaucoup de grimpeurs : Fontainebleau - Bleau pour les intimes - étant l’un des sites d’escalade de bloc les plus réputés au monde. Avec un brin de chauvinisme, les bleausards (peuple autochtone) diront qu’il s’agit à coup sûr du site de bloc le plus grand et diversifié au monde. Le meilleur en somme. Allez, cocorico. Mais Bleau, c’est bien plus que ça. VTT, balade à cheval, Trail, chien de traineau, golf… Des activités de pleine nature à pratiquer dans un paysage verdoyant, parfois même sauvage.

Parmi elle, la randonnée pédestre bien sûr. Longtemps associée à un imaginaire vieillissant, la rando retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse, se modernise, se rafraîchit, ouvre de nouveaux défis en phase avec son temps. La Trans’Bleausarde s’inscrit dans cette lignée. Une randonnée de 2 ou 3 jours, 52 kms, 1200 m de dénivelé positif et négatif, entre 13 et 20 heures de marche cumulées et surtout, accessible en transport en commun depuis Paris centre, d’un bout à l’autre.

A l’origine de ce projet, un hommage rendu par Helloways et les Others à un circuit devenu mythique. Il y a tout juste 50 ans, la bande à Puck créait le circuit des 25 bosses dans le Massif des Trois Pignons en forêt de Fontainebleau : un parcours exigeant de 15 kms passant par 25 “bosses” du Massif. L’objectif était d’avoir un tracé permettant de s'entraîner toute l’année en vue des sorties alpines d’été. La Trans’Bleausarde se veut un hommage, mais sans “recopier” son aîné. Parmi les innovations, un départ accessible en transports en commun, un format “traversée” (avec toute la symbolique que ça suppose), un dénivelé qui dépasse le kilomètre (ce qui en fait l’une des randonnées les plus exigeantes d’Ile-de-France) et une possibilité d’itinérance.

Le départ de la Trans’Bleausarde s’effectue donc de la gare de Fontainebleau-Avon (Transilien ligne R, 40 mins de Paris-Gare de Lyon) et se termine à la gare de Maisse (RER D, 1H30 de Paris). Un Pass Navigo vous suffira donc pour vous lancer. Pour la réaliser, la période conseillée est de mi-avril à mi-septembre pour disposer de journées plus longues.

Au programme de la Trans’Bleausarde : les magnifiques sentiers Denecourt-Colinet, la Tour Denecourt, le Rocher Cassepot, Cuvier, les Gorges d’Apremont et du Franchard, le joli village de Barbizon et son rocher éléphant, le Prieuré Notre-Dame de Franchard, Isatis, la Crête qui surplombe la Plaine de Chanfroy, la Tour de la Vierge, les 25 bosses ou encore le village de Milly-la-Forêt. Et encore, cet inventaire est loin d’être exhaustif.

De la Trans’Bleausarde, vous reviendrez avant tout avec une sensation de déconnexion, l’impression d’être parti 6 jours en montagne. Vous sortirez de votre zone de confort et reviendrez avec la patate, prêt à attaquer votre semaine. Les poumons remplis d’air frais. La tête vidée. Les idées claires. Et des souvenirs plein la caboche.

Bonne rando, en Ile-de-France.

Helloways & les Others

== AVERTISSEMENT ==

La Trans’Bleausarde est une randonnée longue et exigeante. Il est donc nécessaire d’avoir une bonne condition physique pour se lancer. Si vous ne pratiquez pas de sport régulièrement, veillez à suivre un programme d'entraînement d’au minimum 2 à 3 semaines avant de vous lancer.

Nous vous recommandons fortement d’effectuer la Trans’Bleausarde de mi-avril à mi-septembre. La Trans’Bleausarde peut s’effectuer en 1, 2 ou 3 jours. Selon le temps que vous vous donnez, pensez à prévoir en amont votre solution d’hébergement. Des gîtes, hôtels ou campings se trouveront le long du circuit, vers Barbizon, Arbonne-la-forêt ou Milly-la-forêt mais il vous faudra réserver, souvent bien à l’avance. Nous vous rappelons que le camping sauvage est interdit en forêt de Fontainebleau et dans le Massif des 3 Pignons. Concernant la nourriture, pensez aussi à prévoir le nécessaire avec vous : vos piques-niques, des fruits secs ou barres de céréales pour les pauses, etc. Vous aurez très peu l’occasion d’acheter de l’alimentation sur le parcours : prenez donc du rab ! Idem pour l’eau. Minimum 2L par personne et par jour.

Peu importe votre niveau, si vous décidez de faire la Trans’Bleausarde en 1 ou 2 jours, vous devrez partir aux premières lueurs du jour. Au cours de la journée, si vous sentez que vous n’arriverez pas à temps, des raccourcis sont à votre disposition pour couper des sections du parcours. N’hésitez surtout pas à les prendre. Il est cependant important que vous restiez sur les sentiers officiels de la forêt pour préserver l’environnement et les espaces naturels sensibles.

Enfin, en termes de matériel, il n’est pas forcément nécessaire d’utiliser des chaussures de randonnée (même si c’est plus pratique). De bonnes chaussures de running ou de trail pourront faire l’affaire. Privilégiez un pantalon pour vous protéger des griffures et autres tiques. Prenez un sac à dos d’au minimum 20L par personne pour porter votre nourriture, votre eau, des affaires chaudes et des protections contre la pluie, le vent et le soleil. Dans l’idéal, munissez-vous aussi d’un petit kit de secours.

Avec tout ça, vous êtes prêt.e à affronter toutes les situations. :)

== REMERCIEMENTS ==

Enfin, un bon guide de randonnée ne serait pas complet sans des remerciements. On saluera encore une fois le travail d’entretien et de balisage titanesque et toujours au poil du Codérando 77 de la Fédération Française de Randonnée Pédestre et de l’association des Amis de la Forêt de Fontainebleau, fidèles héritiers de Colinet et Denecourt. Big up les jeun’s. Ce circuit n’aurait pas été le même sans vous. Un remerciement aussi à l’Office National des Forêt pour l’entretien de ce terrain de jeu sublime, à quelques minutes de Paris.

Nos remerciements vont enfin à Adrien Plaud, photographe du collectif les Explorers, qui a eu le courage d'affronter le repérage du tracé par 0°c et sous la neige. Ils vont également à Pascale, Lionel, Sacha et Camille, pour leur accueil lors de ces 2 jours hors du temps, leur plat de pâte bolo réconfortant et leur panacotta délicieuse. Enfin, gros big-up aux participants qui ont inauguré la Trans’Bleausarde les 13 et 14 avril 2019 : Alice, Antoine, Camille, Clara, Clément, Damien, Guilhem, Helena, Marjolaine, Martin, Medhi, Olivier, Pauline, Sabrina, Sarah, Sébastien, Thomas, Valentine, Virginie et Warren.

Allez, on part à l’aventure. Bonne rando ! :)

📸 ©Adrien Plaud & ©Warren Lecart

Lire les avis des randonneurs

Étapes et Balisages

SansBal.

Mais quelle mouche vous a piqué ? Vous voilà embarqué dans une aventure francilienne aussi bucolique que sportive. Okay, okay, qu’à cela ne tienne… Pour arriver au bout de votre périple, lisez les étapes suivantes aussi attentivement que les consignes d’un meuble Ikea. Ou servez-vous du fichier GPS téléchargeable sur Helloways.com et lisez-le dans Google Maps ou OsmAnd (Android & iOS). Au départ de la Gare de Fontainebleau Avon, prenez la sortie “Place de la gare” (côté voie 2). Une fois sorti du hall, prenez les escaliers qui montent à gauche du restaurant. Ils vous mènent sur l’avenue Franklin Roosevelt que vous traversez pour prendre sur la gauche la route parallèle juste derrière. Après une centaine de mètres, prenez le sentier qui monte à droite (Sentier Denecourt Colinet (panneau) (ne pas se fier au balisage Blanc et Rouge monter quand même)

Ce sentier dispose d’un balisage bleu. Pour la petite histoire, il fait partie d’un réseau de sentiers créé au milieu du 19e siècle par Claude-François Denecourt et certains de ses acolytes ou successeurs (comme Charles Colinet) : ces amoureux de la forêt de Fontainebleau souhaitaient ainsi rendre plus accessible au grand public la découverte du massif. Tout au long de ces sentiers, vous retrouverez des oeuvres en grès réalisés par les carriers de l’époque. Mais revenons à nos moutons. Le sentier que vous avez emprunté monte fortement, poursuivez dessus. Vous arrivez sur une route goudronnée. Traversez-là pour prendre le sentier qui continue de monter en face via les gros escaliers. Vous croisez à nouveau la route que vous prenez à gauche sur la route de la Reine Amélie puis prenez le sentier qui part à droite, 30 m plus loin. Continuez ainsi toujours tout droit. Après 400 m, vous arrivez à un carrefour. Prenez le sentier en face pour continuer sur le balisage. Prenez les petits escaliers sur votre gauche. Vous passez à côté du Rocher Éponge et continuez sur les petits escaliers en face. Suivez attentivement le balisage pour passer notamment devant la Fontaine Isabelle. Oui oui, une fontaine au milieu de Fontainebleau. En réalité, il n’y a pas de rivière ou de source d’eau dans la forêt, il s’agit simplement de l’eau retenue au dessus du bloc de grès qui ruisselle lentement et arrive à la “fontaine”. Celle-ci a été créée par ce bon vieux Denecourt en 1866.

Continuez par le sentier qui monte à droite de la Fontaine Isabelle puis à nouveau à droite pour suivre le balisage. Le sentier descend légèrement puis, au carrefour suivant, 80 m plus loin, continuez en face puis prenez à droite 50 m plus loin. Vous passez alors à côté de la Fontaine Dorly (sur votre gauche) créée par Denecourt en 1852. Continuez ensuite toujours tout droit. Après 400 m, vous passez notamment à côté d'une table de pique-nique mais continuez tout droit. Vous passez juste après devant les Fontaines Désirée (créée par Denecourt en 1852) et du Touring Club de France (créée en 1901). Continuez à nouveau toujours tout droit en suivant le balisage bleu. Le sentier fait plusieurs zig-zag mais vous poursuivez toujours sur le sentier le plus en face de vous aux différents carrefours. Le sentier finit par descendre. Vous débouchez alors sur un chemin plus large (la route du Cambard), traversez-là pour prendre le petit sentier en face qui monte et continuer sur le balisage. Après 600 m, vous arrivez sur un grand carrefour de chemins (carrefour de la Tour Dénécourt). Continuez de suivre le sentier balisé bleu qui part à gauche (3e chemin à gauche (au milieu des chemins plus larges)). Poursuivez tout droit pendant 400 m sur ce sentier qui monte et finit par déboucher sur la Tour Dénécourt. A ce stade, ça vaut vraiment le coup de prendre 5 mins pour y monter. Vous retrouvez rarement de si belles vues de la forêt, à 360°. Parce qu’il faut une touche d’Histoire, cette tour a été construite en 1851 par… notre cher Claude-François Denecourt (oui, Fontainebleau, c’est lui). Au départ, elle s'appelait Fort L'Empereur bien qu’elle n’ait jamais eu de but militaire mais simplement d’observation. Après son écroulement en 1878, elle est reconstruite par Charles Colinet. C’est bon ? Bien pris le temps de regarder la forêt sous tous ses angles. Nikel ! Reprenez le sentier balisé bleu là où vous l’aviez laissé mais sans revenir sur vos pas : prenez donc le sentier qui part à droite (un panneau y indique plusieurs directions). Continuez tout droit pendant 300 m en suivant le balisage puis, celui-ci se sépare en 2 au niveau d’un virage à gauche. Continuez alors sur le sentier qui part à droite et descend. Après 150 m de légère descente, vous devez arriver sur un grand chemin (la route Jean Bart) que vous traversez pour continuer sur le sentier en face. Idem au carrefour suivant, 150 m plus loin. Continuez à nouveau tout droit. Au niveau de la patte d'oie, prenez à gauche jusqu’à arriver sur la route de la vallée de la Solle que vous prenez à droite. Traversez la D116 pour continuer sur le chemin en face. 250 m après avoir traversé, au niveau du carrefour, prenez à droite en diagonale le sentier balisé bleu qui finit par monter légèrement. Allez tout droit en étant attentif au balisage car le chemin Zig Zag entre les rochers jusqu’à arriver au magnifique point de vue du Rocher Cassepot, un promontoire unique où il est clairement temps de se poser pour un pique-nique un petit goûter.

11 avis
11 avis
Beauté du paysage
Facilité d'accès
Qualité du balisage
Précision du topoguide
Propreté / Entretien
Sécurité

AM
Départ à 17h le lundi à la gare de Fontainebleau-Avon. Arrivée à 12h le mercredi à la gare de Maisse. Une randonnée variée pour se retrouver en toute tranquillité
Une randonnée intéressante le premier jour mais qui aurait pu être mieux si l’on n’avait pas l’impression de faire trop de détours inutiles qui gonflent le kilométrage. Des lieux chouettes dans la première partie du parcours mais la deuxième comporte des chemins trop proches de la civilisation.
Longue randonnée qui fait faire des tours et des détours pour semble-t-il faire grimper le nombre de kilomètres. La première partie, jusqu'à Barbizon est la plus intéressante. La suite, pour un paysage presque similaire et une longue arrivée goudronnée jusqu'à Milly La Forêt n'est pas d'un grand intérêt. Attention, le topo n'est parfois pas assez précis et ne correspond pas toujours aux points placés sur la carte... Cela ne facilite pal'orientation.
MC
Réalisé en 7h30 en mode "sortie trail", nul doute que le parcours deviendra une référence pour tous les trailers ayant envie de se faire une belle "sortie longue" sans forcément porter un dossard. L'absence de tracé uniforme oblige a être vigilent, mais entre la trace GPS et les explications du topo, ça passe! Reste aussi la quantité d'eau a transporter, il faut peut être repérer un point pour recharger, je n'en connais pas avant Milly, ce qui m'a contraint a prendre 4,5l sur le dos...et tout y est passé! Mais j'ai passé un superbe moment. Merci aux traceurs!
JL
Randonnée faite sur 2 jours. Superbes paysages, idéal pour sortir de sa zone de confort. Il était parfois très compliqué de se repérer entre les explications et les tracés, je conseille vivement de prendre 4L d'eau pour la première moitié du parcours, car le premier ravitaillement ne peut se faire qu'à Barbizon. Merci pour cette chouette mini aventure !
Super belle rando, avec des paysages qui changent. Attention les 52 km sont la rando en tant que telle. Mais pour s'arreter dormir a Arbonne la forêt, il faut bien encore marcher 5 km pour rejoindre le village. En 2 jours, ca fait plutot 30 km par jour.. Mauvais temps, et grosse fatigue : nous avons seulement fait les 30 premiers km de la Transbleusarde. Nous n'avions pas la force de ré enchaîner pour 8 heures de marche le lendemain ! Trop ambitieux pour notre niveau :) Mais aucun regret c'était fabuleux quand même !
Belle rando, très facile d'accès, faite sur 1 jour en marchant d'un bon pas

Auteur

Mise à jour : 16/07/2019
Helloways X les others
Les others & Helloways s'unissent pour vous proposer les expériences outdoor les plus inoubliables, près de chez vous...
Ils ont fait cette rando récemment

Partager cette randonnée à vos amis

Copié !